écrivain (n. m.) : 1-Celui qui écrit pour d’autres. 2-Homme qui compose des livres. 3-Insecte nuisible, nommé aussi gribouri.

*

ÉCRITURE. Une belle écriture mène à tout. — Indéchiffrable : signe de science ; exemple : les ordonnances des médecins. (Flaubert, Dictionnaire des idées reçues)

*

Écrire : essayer méticuleusement de retenir quelque chose, de faire survivre quelque chose : arracher quelques bribes précises au vide qui se creuse, laisser, quelque part, un sillon, une trace, une marque ou quelques signes. (Perec, Espèces d’espaces)

*

Le véritable écrivain est celui qui, sans sortir d’un même sujet, peut faire en dix volumes ou en trois pages, une narration, une description, une analyse et un dialogue. Hors de là, farceurs ou gens de goût, deux catégories médiocres (Flaubert, Carnet de travail n°2)

 

*

To be is to be perceived. And so to know thyself is only possible through the eyes of the other. The nature of our immortal lives is in the consequences of our words and deeds that go on apportioning themselves throughout all time. Our lives are not our own; from womb to tomb, we are bound to others, past and present, and by each crime and every kindness we birth our future. (Wachowski & Tykwer, Cloud Atlas)

*

Le romancier pris par son art est un homme qui ne sait pas vivre. (Troyat, Préface)